L’Organisation Internationale du Travail estime que la crise du Covid-19 va créer entre 20 et 35 millions de travailleurs pauvres dans le monde. Face à cette menace, il est urgent d’adopter un mode de vie axé sur la modération. Vous pourriez profiter du confinement pour adopter un mode de vie orienté vers la décroissance et la sobriété heureuse pour réduire votre dépendance à la société de consommation.

Le précepte de la sobriété heureuse

La sobriété heureuse consiste à vivre en toute simplicité pour renouer avec la nature et les choses essentielles de la vie. L’objectif est de vivre une vie simple, loin de la frénésie et de la modernité qui vous pousse à polluer et épuiser les ressources de la Terre.

Pierre Rabhi et la sobriété heureuse

Lorsque nous parlons de sobriété heureuse nous faisons  allusion à Pierre Rabhi. C’est le pionnier de cette idéologie qui encourage à revenir aux choses essentielles de la vie. Il a vécu vertueusement, loin des excès du monde moderne.

Il compare la vie de l’être humain à une suite d’incarcération. Étant tout petit vous étiez envoyé à l’école. Une fois arrivée à l’âge adulte vous travaillez pour une boîte (une entreprise). Vous prenez du bon temps en allant en boîte, vous roulez dans une boîte à quatre roues. Puis, vous terminez votre vie dans un cercueil (la dernière boîte de votre vie).

« Je ne veux pas participer à ce modèle de société qui a donné à l’argent plus d’importance qu’à la vie. Je suis ici-bas pour vivre, je ne suis pas ici pour augmenter le produit national brut ! »

Pierre Rabhi

En fervent défenseur de l’environnement, Pierre Rabhi nous rappelle que l’évolution humaine s’est faite au dépit de l’avenir de la Terre. La ruée vers l’or, l’enrichissement dû à l’exploitation du pétrole… Des victoires pour l’homme, mais une exploitation abusive de nos ressources. 

Il partage avec nous la perspective d’être heureux en vivant dans la sobriété. Lorsque vous êtes pris par le désir de toujours vouloir plus, vous n’êtes plus libre. Vous êtes l’esclave de vos pulsions et de vos désirs. En choisissant volontairement de vivre avec l’essentiel, vous vous libérer de l’emprise du consumérisme.

La sobriété heureuse pour sauver la planète

En choisissant de vivre de manière raisonnée et en vous engageant vers une forme de décroissance, vous vous libérez d’un mode de vie chronophage et dévastateur pour l’environnement. 

La mondialisation est partout. Pourtant, vous pouvez limiter votre empreinte écologique. Les grandes firmes l’ont compris, la terre s’étouffe à cause des gazs à effet de serre et du réchauffement climatique causé par l’homme. 

Nous avons pu constater l’émergence de nouveaux moyens de transport plus doux pour l’environnement tels que les voitures et les vélos électriques (attention néanmoins au lithium des batteries, industrie très polluante en chine). L’économie circulaire et l’économie d’énergie sont au centre de tous les débats.

sobriété heureuse

Le WWF ou le Fonds mondial pour la nature mesure tous les ans l’empreinte écologique de l’homme sur terre. L’an dernier, l’humanité a consommé en 6 mois les ressources que la planète régénère en 1 an. Selon cet organisme, le jour de dépassement se raccourcit d’année en année. Cela signifie que nos besoins augmentent au fur et à mesure du temps.

« Seulement après que le dernier arbre aura été coupé, que la dernière rivière aura été empoisonnée, que le dernier poisson aura été capturé, alors seulement vous découvrirez que l’argent ne se mange pas. »

Citation des Indiens repris par Pierre Rabhi

Le minimalisme comme mode de vie

La sobriété heureuse s’appuie sur un mode de  vie minimaliste dans tous les domaines de votre vie. L’idée est de placer l’homme au-delà de la culture du toujours plus. En d’autres termes, vous reprenez le contrôle de votre vie. Vous refusez d’être sous l’emprise des normes sociétales du type « tu as réussi ta vie si tu possède tel ou tel objet ».

Travailler plus pour gagner plus, cela a-t-il encore un sens ? 

La quête du bonheur basée sur la possession est une course sans fin. Souvent préoccupé par cet objectif, vous passez à côté de l’essentiel, vous passez à côté de votre propre vie pour assouvir vos pulsions d’achat.

Le concept du frugalisme

sobriété heureuse

Comment adopter un mode de vie frugaliste? Tout simplement en vivant de la manière la plus simple possible en rejetant toute forme d’excès. Le frugalisme vous encourage à adopter un mode de vie écoresponsable en faveur du développement durable et de la protection de l’environnement. Je partage avec vous à travers mes vidéos, des idées frugalistes pour un quotidien épanoui loin de la démesure.

En vous engageant dans une lutte contre le gaspillage, vous contribuez à protéger les ressources de la planète. Vous pourrez réaliser des économies substantielles que vous pourriez investir. Votre choix de protéger la planète sera aussi votre passe pour atteindre l’indépendance financière. Lorsque vous consommez moins, vous dépensez moins et vous préserver l’environnement.

Moins c’est mieux !

D’après les prévisions du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), l’impact de l’activité humaine sur le réchauffement climatique est alarmant. 

Ensemble, nous pouvons changer le cours de l’histoire. Vous avez l’opportunité de revoir votre style de vie, en adoptant un mode de vie sain, axé sur l’essentiel, orienté plus vers l’expérience que la possession.

Prenez le temps de réfléchir à ce que vous pourriez réduire, sans pour autant vous priver. 

Chaque geste compte quand il s’agit de préserver l’environnement. Vous changez déjà les choses en priorisant l’eau du robinet plutôt que l’eau en bouteille. Il y a des gestes simples mais écoresponsables que vous pouvez adopter au quotidien. Vous pouvez les retrouver en détail en visitant ma chaîne YouTube axée sur le frugalisme. 

Quitter la rat race

La rat race c’est la course au bonheur. Une illusion qui nous pousse à croire que demain sera meilleur qu’aujourd’hui et qu’il faut toujours se sacrifier, travailler plus pour dépenser plus. Certains vont même jusqu’à s’endetter pour assouvir leur faux besoins. Avez-vous besoin de la dernière télévision, du dernier téléphone ou de la dernière voiture ?

Une grande partie de votre quotidien se résume au métro, boulot, dodo ? Faites le choix d’une vie plus épanouie sans craindre pour votre situation financière. La sobriété heureuse au quotidien vous aidera à renouer avec l’essentiel. Vous voulez savoir comment quitter la Rat Race ?, le frugalisme vous permet de prendre votre retraite à 40 ans. Plus tôt vous commencerez, plus vite vous arriverez à atteindre l’indépendance financière.

Selon la NASA (agence spatiale américaine), les niveaux de gazs à effet de serre ont largement baissé depuis le confinement. 

Un petit peu partout dans le monde, la nature reprend ses droits. Les dauphins ont commencé à revenir sur les côtes en Italie, les tortues ont connu une hausse de ponte considérable sur les plages désertes de la Chine. L’eau s’est même éclaircie à Venise. Peu à peu c’est tout notre écosystème qui revit suite au confinement de l’homme.

Ces signes qui nous poussent à revoir notre mode de vie. 

La sobriété heureuse et le frugalisme pour une décroissance heureuse

Frugalisme et minimalisme sont des concepts et des modes de vie qui se complètent. Ils prônent une vie en harmonie avec l’environnement. Ce sont deux philosophies de vie qui vous incitent à vivre raisonnablement. 

« Ce qui détruit la planète, c’est le superflu qui n’a pas de limite “

Pierre Rabhi

Si la sobriété heureuse elle, tend vers le minimalisme, le frugalisme est une manière de vivre qui vise à vous faire dépenser moins pour épargner plus. Combiné ensemble, ils vous aident à vous libérer de votre peur existentielle qui est directement relié à l’argent. Une peur qui provoque souvent l’anxiété et un stress malsain.  

Une décroissance heureuse pour une sobriété heureuse

La décroissance heureuse mène vers la sobriété heureuse et le développement durable. L’UNESCO elle-même s’appuie sur ce principe pour freiner la catastrophe que nous sommes en train de vivre dû au réchauffement climatique. Elle a abordé ce sujet lors du colloque intitulé “Défaire le développement et refaire le monde”.

La course vers la croissance infinie vous éloigne de votre liberté. Pour en guérir, vous avez la possibilité d’être autosuffisant et d’être libre financièrement même avec un petit budget. La décroissance heureuse vous offre une qualité de vie supérieure sans avoir à dépendre de votre PIB. Quand vous êtes autosuffisant, vous contribuez à créer moins de pollution sans pour autant freiner la croissance économique de votre région.

Une décroissance heureuse dans la frugalité

sobriété heureuse

Toujours selon Pierre Rabhi dans son livre intituléla sobriété heureuse, nous ne sommes pas condamnés à nous ruer vers la croissance pour sortir de la crise. Aujourd’hui, une certaine résilience est nécessaire pour redémarrer une relation saine avec la nature. Vous retrouvez les aspects d’une décroissance heureuse basée sur la sobriété, accompagnée d’un mode de vie frugal.

Lorsque vous êtes autosuffisant, vous parvenez à faire des économies au quotidien. Au final, la sobriété heureuse s’inscrit totalement dans une démarche frugaliste.

Rejoignez le mouvement pour un monde meilleur et une vie plus épanouie. Le frugalisme vous ouvre ses portes à travers différentes astuces et des méthodes frugalistes simples qui sont disponibles à travers nos vidéos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez moi