Comment concilier minimalisme et frugalisme ?

Partager l'article:

Avez-vous déjà réellement réfléchi à votre style de vie et à vos dépenses ? Nous achetons souvent des choses superflues. Si vous êtes dans le frugalisme, vous vous dites peut-être que vous êtes aussi dans le minimalisme et inversement. Comment identifier l’un de l’autre ?

Ne pas confondre frugalisme et minimalisme

Avant tout, il est important de savoir distinguer ces 2 termes.

Le frugalisme consiste à faire des économies et dépenser moins. Elle est prudente avec son argent et ses biens. Elle vit avec modération, simplicité et efficience, mais elle n’en est pas moins heureuse car elle se concentre sur la valeur des choses et leur qualité. Elle travaille à épargner et à investir intelligemment comme dans l’investissement immobilier locatif, adopte un comportement éco-responsable pour atteindre l’indépendance financière.

Elle préfère les moments en famille qui resteront gravés à jamais dans son esprit plutôt que de dépenser des sommes folles dans des choses éphémères.

Le minimalisme est la recherche du moins. Il s’efforce de posséder et de faire mieux avec moins. Ses choix de consommation ne sont pas forcément économiques, mais reflètent plus un état d’esprit orienté vers la simplicité. Il essaie de rationalise tout ce qu’il possède et de se débarrasser de ce qu’il n’a pas besoin.

On voit quelque fois des personnes habitées dans des maisons minimalistes quasiment non meublées et avec seulement un duvet par terre pour dormir. Les personnes nomades qui passent leur temps à parcourir le monde sont aussi minimalistes. Elles emportent seulement leur petit sac à dos et cela leur suffit largement pour être heureux. Je ne vous dis pas d’aller jusque-là, rassurez-vous. Je vais vous donner des exemples simples pour mieux comprendre ces 2 styles de vie. J’espère que ce sera plus clair pour vous.

  • Exemple 1 : En achetant des vêtements à la friperie, je dépenserai moins, mais je pourrai acheter plus de vêtements. Pour le prix d’un livre neuf, je pourrai acheter dix livres d’occasion. Je serai alors frugaliste mais sans être minimaliste car je pourrais consommer plus de choses grâce à mes économies.
  • Exemple 2 : Si j’étais minimaliste, le rejet de la surconsommation serait au centre de ma vie. J’aurai seulement cinq chemises et quelques pantalons. Je ne m’encombrerai pas de choses inutiles, mais cela ne signifie pas pour autant, acheter moins cher. Je voudrai acquérir le dernier MacBook actuel pour ses lignes épurées et ses ports minimaux, même s’il est coûteux. La notion de minimal ne s’applique pas forcément par rapport au prix.

Vignette YouTube sur le thème Frugalisme contre Minimalisme qui représente Jérémie Brygo

Allier le frugalisme avec le minimalisme

Malgré ces différences, frugalisme et minimalisme fonctionnent parfaitement bien ensemble. Cela ne signifie en rien être radin ou pingre. Vous adoptez surtout un mode de vie simple pour lutter contre le gaspillage, en faisant le maximum d’épargne pour votre avenir et en évitant la surconsommation.

L’essentiel est de connaître votre objectif, le but de votre style de vie : une vie de famille plus épanouie, devenir libre financièrement, obtenir une retraite anticipée, s’orienter vers une démarche de protection de l’environnement ? Vos objectifs peuvent être multiples. En définissant cela, vous allez mettre en place petit à petit les habitudes nécessaires.

L’éco-frugalisme, on en parle ?

J’essaie de m’inscrire dans une démarche qui s’inscrit dans un cadre d’éco-frugalité. La frugalité est une solution incontournable face aux défis du changement climatique. Au-delà de l’argent épargné et de l’indépendance financière, ce mode de vie m’a rendu plus conscient de notre environnement. Vivre au-dessous de ses moyens tout en profitant de la vie peut sembler surprenant, mais vous verrez que vous y arriverez de plus en plus facilement. Le plus important, c’est de rester motivé et de souhaiter profondément ces changements dans votre vie. Ne sous estimez jamais le pouvoir de votre volonté, c’est ce qui vous fera tenir sur le long terme.

En appliquant les principes de frugalité à ma vie, je fais de mon mieux pour protéger notre planète dans ma vie quotidienne. Il existe d’innombrables façons de réduire notre empreinte carbone.

Chacun, à son échelle, peut jouer un rôle dans cette perspective.

Combien d’entre vous pense à éteindre les prises électriques le soir avant d’aller dormir ? Ou encore de vider correctement la corbeille de sa boîte mail et pas seulement sa boîte de réception ?

Si chacun agissait sur ses petites habitudes du quotidien, la planète pourrait mieux se porter qu’aujourd’hui. Vous commencez quand ?

Partager l'article:

Laisser un commentaire